Comparatif-compte-bancaire.be

Nickel, le compte ouvert même aux interdits bancaires, est-il vraiment révolutionnaire ?

Nickel est une fintech française qui propose un compte à vue « universel » et non lié à une institution bancaire classique. « Une vraie avancée en matière d'inclusion financière », proclament certains.

Début janvier, la presse belge s'est réjouie de l'arrivée prochaine de Nickel dans notre pays. La fintech française, rachetée par BNP Paribas (déjà détentrice de Fortis, Hello bank!, Fintro, et bpost banque), propose un compte à vue « universel » et non lié à une institution bancaire classique. Ce compte avait fait du bruit à sa création en France, en 2014. Et pour cause, à son lancement, il s’adressait ouvertement aux interdits bancaires et à tous les exclus de l’offre bancaire traditionnelle. Comment ? En ne permettant jamais aux clients d'être à découverts ou de contracter un crédit. Ce compte sert uniquement à recevoir de l’argent et à payer. « Une vraie avancée en matière d'inclusion financière », proclament certains.

Carte Nickel

Nickel en bref :

  • Nickel est ouvert à tous, sans conditions (àpd 12 ans) : il s'agit d'un « établissement de paiement » et non d'une banque (établissement de crédit)
  • vous disposez d'un IBAN belge grâce auquel vous pouvez recevoir votre salaire/pension/allocation, faire des virements, des domiciliations, retirer de l'argent et payer (en magasin ou en ligne) en Belgique et à l'étranger
  • il existe de nombreux points de ventes/dépôt : pas besoin d'Internet, de smartphone ou d'ordinateur
  • vous pouvez déposer du cash sur votre compte ou l'envoyer à l'étranger via RIA
  • en cas de problème, le service client est joignable par téléphone
  • un compte vous coûte 20 € par an + frais de retraits (0,50 € au delà de 3 retraits par mois chez les buralistes et 1,50 € aux distributeurs de billets) et de dépôt (2 % de la somme chez les buralistes) – Tarifs français, donnés à titre indicatif
  • pour 30 € de plus par an, vous bénéficiez d'une carte premium grâce à laquelle vous ne payez pas de frais supplémentaires sur vos opérations à l'étranger et profitez d'un package d'assurances pour vos voyages (assistance médicale, vol ou perte de bagages, annulation ou report, voiture de location, accidents de ski...)

Un compte sans conditions, c'est ce que proposent déjà les néobanques (gratuitement)

Nickel est loin d'être le premier compte fonctionnant de cette manière. C'est sur ce principe du « pas de conditions – pas de crédit » que tournent (depuis longtemps déjà) les néobanques. Et elles proposent, la plupart du temps, des comptes gratuits, ce qui n'est pas le cas de Nickel (un abonnement Nickel avec Mastercard Prepaid coûte 20 €/an, les retraits sont payants et les dépôts aussi).

À titre d'exemple, N26 propose un compte en ligne gratuit et sans période d'engagement, qui inclut une carte Mastercard Prepaid et 5 retraits gratuits par mois. Tandis que le compte en ligne gratuit de Revolut comprend lui aussi une carte prépayée et 200 € de retraits sans frais par mois.

Attention, l’IBAN fourni par N26 et Revolut est domicilié en Allemagne pour la première, en Grande Bretagne pour la seconde, ce qui peut parfois poser soucis auprès de nos administrations. Le compte Nickel, lui, est domicilié dans le même pays que le client.

Mais un compte Nickel peut s'ouvrir à la librairie du coin, sans appli ni ordinateur...

Là ou Nickel se démarque, c'est dans sa distribution : l'abonnement est vendu dans les librairies, les postes et autres commerces facilement accessibles pour la clientèle alors même que la plupart des banques réduisent leurs réseaux.

Aucun outil informatique n'est nécessaire pour les opérations de base (bien que Nickel dispose aussi d'une appli), ce qui en fait un bel outil pour les personnes n'ayant pas accès à un ordinateur ou une connexion internet. Il est possible de faire des dépôts (payants) d'argent liquide dans un point de distribution et d'y retirer de l'argent – ce qui est impossible avec les comptes des autres néobanques, toutes 100 % digitales.

Avec RIA comme partenaire, un concurrent de Western Union, Nickel est aussi un moyen de transférer de l'argent à l'étranger.

Un problème ? Une question ? Nickel dispose d'un service client joignable par téléphone, par mail ou sur les réseaux sociaux. Là où N26 et Revolut ne proposent qu'un « livechat ».

Lancement prévu en 2022

En France, cette formule continue à convaincre un nombre croissant d’utilisateurs (1,9 million actuellement), dont un tiers est effectivement interdit bancaire ou exclu du système. Chez nous, Nickel mène actuellement des discussions avec plusieurs partenaires potentiels pour son réseau de distribution. Il faudra attendre début 2022 pour que son lancement se concrétise.